Surveillance renforcée du Château de Dampierre, monument historique en pleine campagne de rénovation

Bâti au cours des XVème et XVIème siècles puis reconstruit de 1675 à 1688 par l'architecte à l’origine du château de Versailles, Jules Hardouin-Mansart, le château de Dampierre est une œuvre architecturale à part entière. Ce monument historique situé en plein cœur des jardins du domaine de Dampierre pensés par Le Nôtre, a connu un grand nombre de rénovations depuis sa création. Aujourd’hui, le château de Dampierre fait l’objet d’une grande campagne de travaux, considéré comme le plus grand chantier privé de France. Sous la maitrise d’œuvre de l’architecte en chef des monuments historiques, Christophe Bottineau, la restauration engagée depuis 2020 va permettre de conserver le bâti et de sauvegarder ce patrimoine historique riche.

Plusieurs entreprises spécialisées interviennent sur cet immense chantier, OSMOS y participe également en accompagnant l’entreprise GMT (GAZZOLA MACONNERIE TRADITIONNELLE), en charge du gros œuvre sur le chantier de restauration du château, dans la surveillance en continu du dévers des façades et de l’évolution de plusieurs fissures mais aussi pour vérifier le nivellement général de l’ouvrage pendant la période de travaux. Pour cette partie de la mission, OSMOS a fait appel à l’expérience de la société Reflexe Topo dont le premier rapport d’auscultation altimétrique n’a montré aucun mouvement inquiétant du terrain. En parallèle, les dispositifs de surveillance structurelle ont été complétés par des modules d’alertes par SMS qui permettent au maitre d’ouvrage et aux équipes d’OSMOS d’être prévenu en cas de comportement anormal des bâtiments au cours de la période de travaux.

Pour répondre aux besoins de la maitrise d’ouvrage, OSMOS a mis en œuvre un dispositif de monitoring composé notamment d’extensomètres prévus pour mesurer dans deux directions l’ouverture des fissures apparues sur les deux tours du bâtiment central du château. Les données enregistrées montrent une activité importante des fissures, expliquée seulement en partie par les variations de température. Les prochains mois de monitoring structurel permettront d’établir un cycle thermique annuel complet qui confirmera s’il s’agit ou non de tendances irréversibles. Plusieurs inclinomètres ont également été installés afin d’analyser le dévers des tours et des deux bâtiments galeries. Malgré une légère dérive identifiée sur l’un des emplacements et probablement due aux variations thermiques, les mesures d’inclinaison restent dans l’ensemble plutôt stables sur les premiers trimestres de surveillance.

Inclinomètres LIRIS et modules SMS

Depuis le début du chantier de restauration, la surveillance en continue du Château de Dampierre a montré que les bâtiments instrumentés demeuraient globalement dans un état stable, à l’exception des fissures. Toutefois si dans les mois à venir les données révèlent des mouvements anormaux, OSMOS pourra apporter son expertise pour aider la maitrise d’ouvrage à définir les actions adéquates afin de palier au risque structurel. Grâce à l’étude en cours, les entreprises intervenant dans le cadre des travaux de rénovation du château peuvent poursuivre les opérations en toute sécurité. L’architecte en chef des monuments historiques est quant à lui en mesure de garantir la sauvegarde et la préservation de ce patrimoine ancien, symbole d’une époque faste.

 

Témoignage de Monsieur Victor VULPE, chargé d'affaires chez Gazzola Maçonnerie Traditionnelle (GMT) :

Pour quelles raisons avez-vous choisi les prestations d’OSMOS ? Quels sont leurs avantages ?

Nous avons choisi OSMOS pour vérifier les mouvements des bâtiments du Château pendant un cycle entier de l’année et pour pouvoir adapter les reprises gros œuvre tout en gardant au maximum l’authenticité de l’existant. OSMOS s’est montré très présent et toujours prêt à intervenir lorsqu’on a eu besoin d’eux. La réactivité et l’adaptation aux contraintes de chantier sont les deux principales qualités d’OSMOS. Ils ont su être de bon conseil et ont fait preuve d’un grand professionnalisme.

Comment avez-vous intégré les résultats d’analyses à votre gestion de projet ?

Les bâtiments sont toujours placés sous surveillance à ce jour. Les résultats d’analyse seront intégrés pour les études gros œuvre lorsque nous aurons acquis les données d’une année complète.

OSMOS a-t-elle répondu à vos attentes ? Quels bénéfices vous a apporté le suivi réalisé ?

Oui, OSMOS a pleinement répondu à nos attentes. Bien que la surveillance des bâtiments soit toujours en cours, nous pouvons d’ores et déjà dire qu’il est probable que l’on puisse se passer de certaines tâches, ce qui va permettre à notre client de réaliser des économies.

Ce vendredi 23 avril, ont été annoncés les lauréats de l’appel à projets « Ponts connectés » lancé par le Cerema. Au cours des prochains mois, les 17 projets sélectionnés seront expérimentés en grandeur nature. Parmi les candidatures retenues, OSMOS interviendra dans le cadre du projet GeRICO aux côtés des sociétés SCE, porteur du projet, et STRAINS, sur des ouvrages gérés par la Ville d’Angers et le Conseil Départemental de Loire-Atlantique.

 

Le 15 décembre dernier, Madame Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Monsieur Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports, annonçaient une aide de 40 millions d’euros d’appui à l’ingénierie des collectivités, dans le cadre du plan France Relance. Une partie de ce budget a été allouée à l’élaboration d’un programme national, piloté par le Cerema, dont l’un des volets consistait à lancer l’appel à projets « Ponts connectés ».

Face aux problématiques à la fois sécuritaires, stratégiques, économiques et sociales que soulèvent la santé des ponts et des ouvrages d’art, cet appel à projets vise à mettre en lumière et à appliquer les dernières innovations en matière d’instrumentation et d’ingénierie des ouvrages.

Parmi les 17 candidatures sélectionnées, SCE, STRAINS et OSMOS ont été retenus sur le projet GeRICO porté par l’entreprise SCE, spécialiste en projets d’aménagement durable des territoires. Ce projet porte sur la surveillance des ouvrages de type treillis métalliques. Des applications pourront porter sur des ouvrages en maçonnerie. Les ponts étudiés seront notamment instrumentés par des dispositifs de monitoring OSMOS et les données seront analysées par les ingénieries des 3 sociétés en relation avec l’exploitation réelle des ouvrages et les attentes des gestionnaires. L’objectif est d’affiner la compréhension du comportement mécanique de ces ouvrages et de détecter voire d’anticiper les désordres.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L'Autorité Publique des Routes et des Transports (Public Authority for Roads & Transportation - PART) du Koweït a initié un important projet de construction de pont, permettant de faire passer la rue Istiqlal au-dessus de la rue du Caire dans la ville de Hawally.

Ces travaux consistent à creuser deux passages souterrains sous le pont, à 10 mètres en-dessous du niveau d'origine, à construire des murs de soutènement des deux côtés et à proximité des piles du pont, à les renforcer par un système de soutien structurel, à surélever temporairement le pont et à remplacer ses dispositifs d'appui.

Constitué d'un tablier en poutre-caisson en béton précontraint par post-tension, le Cairo Bridge mesure 74 m de long sur 2 travées. Il est situé sur l'un des principaux axes de circulation de l'État du Koweït et doit rester ouvert en permanence, malgré la nature envahissante des travaux.

La PART a décidé de mettre en place un système de surveillance de l’intégrité structurelle (SHM) sur ce pont de façon à s'assurer que sa structure n'est pas affectée par les travaux de construction, permettant ainsi de le maintenir ouvert à la circulation sans transiger sur la sécurité des usagers.

LA PART a confié à l'Institut de Recherche Scientifique du Koweït (Kuwait Institute for Scientific Research - KISR) et à OSMOS Group la mise en œuvre de la surveillance structurelle de ce pont le temps des travaux.

Ce projet fait partie intégrante d’un accord signé en 2019 entre OSMOS et le KISR, qui a pour objet une mission de recherche concertée intitulée « Surveillance structurelle en temps réel et infrastructure ».

Le Dr Jafarali PAROL est le chef de projet du KISR et coordonne cette collaboration depuis le Koweït.

Le KISR et OSMOS ont installé un dispositif composé de Cordes Optiques, des capteurs de déformation à fibres optiques à base longue qui équipent déjà des centaines de structures à travers le monde. Les Cordes Optiques mesurent les variations de tension sur les parties critiques du pont et permettent d'obtenir :

  • la confirmation du bon comportement structurel du pont
  • une alerte précoce en cas de modifications de comportement
  • une évaluation de la criticité de cette modification

Cette instrumentation est complétée par 4 accéléromètres, qui permettent d'analyser les vibrations du pont et de déterminer ses caractéristiques dynamiques.

Les mesures sont enregistrées par les capteurs, transmises aux stations de surveillance du système expert d'acquisition de données EDAS et de là, sur le Cloud OSMOS pour être analysées par le progiciel SAFE Works d'OSMOS, de façon continue et ininterrompue. Les différents intervenants de ce projet (client, prestataire, etc.) sont immédiatement informés en cas de modifications du comportement structurel.

Les données fournissent également des informations complètes sur le trafic circulant sur le pont, par le biais du module WiM+D™ de pesage dynamique et de déformations installé pour ce projet. Les mêmes Cordes Optiques permettent également de définir le poids brut et la vitesse de tous les véhicules notables qui passent sur le pont.

Le système SHM a été installé en octobre 2020. Depuis, les résultats ont montré que les travaux de construction n'ont pas causé de dommages structuraux sur le pont, avec des enregistrements de déformations de faible amplitude seulement et complètement réversibles.

Le prestataire est en mesure de poursuivre les travaux sans risque structurel ni retard, en préservant la sécurité des usagers du pont et en respectant le calendrier.

 

S.E. Mme Anne-Claire LEGENDRE, Ambassadrice de France au Koweït

« Les succès de la technologie française ne se limitent pas à ceux des multinationales. Les PME intelligentes telles que OSMOS Group ont su établir une présence mondiale grâce à des solutions innovantes. Les solutions OSMOS sont d'autant plus remarquables qu'elles sont clairement utiles pour les opérateurs publics. »

 

M. Patrice PELLETIER, Directeur Général adjoint, OSMOS Group SA

« Le projet Bridge 30 est incontestablement difficile, dès lors que le client a des objectifs et des responsabilités multiples : sécurité pour tous, respect du calendrier de construction et du budget. OSMOS propose une suite intelligente de solutions permettant aux propriétaires et aux opérateurs d'infrastructure de relever de tels défis. Ce sont non seulement des technologies de pointe, mais également notre dernière série d’algorithmes pour l’analyse et l’interprétation massives des données qui ont été déployées pour ce projet. »

 

Dr Hasan Ali Kamal, Membre du Conseil municipal, Koweït

« Le KISR et notre groupe de recherche effectuent une étude appliquée dans le domaine de la technologie de surveillance de l’intégrité structurelle (SHM) de pointe. Cette méthode va être mise en œuvre dans les infrastructures civiles emblématiques du Koweït, ainsi qu'ailleurs dans le monde. Il s'agit d'une technologie combinée qui tire profit des progrès en matière de capteur, de l'intelligence artificielle et de l'Internet des objets pour évaluer les performances structurelles, assurer la sécurité structurelle et définir des stratégies de maintenance. Ce projet est l'une des étapes essentielles pour rendre les ponts du Koweït « intelligents » et réduire le coût du cycle de vie des systèmes de ponts. »

 

Dr Shaikha Al-Sanad, Responsable de programme, KISR

« Cette collaboration est une première étape nécessaire vers des villes intelligentes et durables, qui associeront les technologies de l'information et de la communication à d'autres moyens pour améliorer l'efficacité de l'exploitation, de l'entretien et des services connexes tout en s'assurant que les aspects économiques et environnementaux seront respectés. En conséquence, la surveillance de l'intégrité structurelle (SHM) a le potentiel de transformer le secteur de l'ingénierie des ponts en fournissant des informations supplémentaires aux intervenants pour éclairer les décisions en matière de conception, d'exploitation et de gestion des ponts tout au long de la durée de vie de ces structures. »

 

Vue d'ensemble du pont avant les travaux

 

Vue du pont une fois les nouvelles voies creusées

 

Quatre Cordes Optiques installées sous le tablier du pont

 

Exemple de déformations enregistrées par des Cordes Optiques après le passage d'un poids lourd : Amplitude limitée et réversibilité des déformations

 

À propos d’OSMOS Group

OSMOS Group est une filiale d’EREN Groupe, premier groupe dédié à l’économie des ressources naturelles, fondé en 2012 par Pâris MOURATOGLOU et David CORCHIA.

Créé en 2006, OSMOS est un spécialiste reconnu dans le domaine de la surveillance des infrastructures (SHM). La société propose une large gamme de solutions de surveillance des ouvrages pour les secteurs de la construction, des infrastructures et de l’industrie.

OSMOS assure la conception et la fabrication de la Corde Optique, un système innovant de capteurs par fibre optique. Cette technologie permet la surveillance, la détection et le relevé des déformations et des faiblesses potentielles des différents types de bâtiments, d’infrastructures et d’équipements industriels. Avec l’assistance d’ingénieurs, de mathématiciens et d’experts de la gestion des données, OSMOS développe également ses propres algorithmes pour l’analyse et l’interprétation des données. SAFE WorksTM et SAFE AnalyserTM, progiciels développés par OSMOS, permettent aux clients et aux ingénieurs de visualiser, d’analyser et d’interpréter les déformations des infrastructures. Les derniers logiciels développés par OSMOS, WiM+D® et SAFE TrafficTM, utilisés en association avec les Cordes Optiques, assurent à la fois l’ingénierie de surveillance de ponts et viaducs et le pesage dynamique (weigh-in-motion, WiM).

Les solutions d’ingénierie de surveillance d’OSMOS ont déjà été mises en œuvre par ses clients des secteurs aussi bien public que privé dans plus de 20 pays.

 

Contact presse

OSMOS Group SA / Johanna JOUBERTEIX Tél : +33 (0) 1 71 39 85 15

E-mail : jouberteix@osmos-group.com

Au quotidien, les gestionnaires de patrimoine immobilier doivent faire face à de véritables défis : les bâtiments et infrastructures se dégradent au fil du temps, les budgets alloués aux travaux sont insuffisants ou en baisse, les obligations réglementaires sont quant à elles de plus en plus nombreuses tandis que les besoins des usagers évoluent en permanence !

Face à ces enjeux, il devient nécessaire de se tourner vers des Assistants à la Maîtrise d’ouvrage pour accompagner ces gestionnaires dans l’élaboration de plans stratégiques. Ils sont souvent appelés Schéma Directeurs Immobiliers, basés sur un équilibre et une optimisation des coûts, des performances et des risques.

tbmaestro, AMO spécialisé dans le conseil en gestion d’actifs physiques (bâtiments et infrastructures), en a fait son cœur de métier. L’entreprise accompagne depuis 10 ans plus d’une centaine d’organismes publics, parapublics et privés en France et à l’étranger dans l’élaboration de leur stratégie immobilière.

La méthodologie « tbmaestro » s’appuie sur des procédés normés (ISO 55 000 notamment) qui s’appliquent dans tous les secteurs d’activité : administrations publiques (villes, EPCI, départements, etc.), infrastructures et industrie, enseignement, médico-social, tertiaire, logements, etc.

Le Schéma Directeur Immobilier (SDI) : un outil efficace pour identifier les besoins en surveillance structurelle

Le SDI correspond à la feuille de route stratégique recensant l’ensemble des opérations immobilières à prévoir sur un patrimoine immobilier à court, moyen et long terme.

S’appuyant sur un audit 360° du patrimoine (technique, énergétique, fonctionnel, financier, etc.), ce plan d’action permet notamment de déterminer des indicateurs de performance et la stratégie immobilière à mettre en place.

L’audit mené sur le patrimoine permet d’alerter les maîtres d’ouvrage sur les diagnostics complémentaires à lancer. OSMOS Group, spécialisé dans la surveillance structurelle des bâtiments et infrastructures, peut ainsi être sollicité pour approfondir les solutions visant la préservation des biens immobiliers (monitoring, analyses, conseils).

« Un audit 360° du patrimoine permet notamment d’alerter les maîtres d’ouvrage sur les éventuels besoins en surveillance structurelle de leurs actifs. Dans le cas d’une collectivité par exemple, nous sommes amenés à ausculter des bâtiments très variés : ERP, lieux de cultes souvent classés ou encore bâtiments tertiaires. Des défaillances structurelles sont régulièrement constatées (fissures par exemple). Ces dernières peuvent être liées à un tassement naturel du bâtiment ou indiquer un réel problème structurel. Grâce aux dispositifs de surveillance d’OSMOS, une observation de leur évolution est possible en en temps réel, réduisant ainsi tout risque d’accident. »

Thomas PRADIER – Consultant senior chez tbmaestro

Grâce au monitoring préventif mis en œuvre sur un site industriel de SAFRAN Power Units, OSMOS permet à l’exploitant d’éviter des travaux de renforcement lourds et coûteux en vue du déploiement d’un nouvel équipement

A l’été 2020, SAFRAN Power Units, référence mondiale dans le domaine de la turbine à gaz, prévoyait l’installation d’une nouvelle machine Laser 3D. L’équipement pesant 10 tonnes, le comportement mécanique de la dalle, des poutres et des poteaux supports devait impérativement être vérifié pour s'assurer de la stabilité de la structure face à cette nouvelle charge. Le facility manager du site industriel a donc choisi OSMOS pour obtenir les informations nécessaires sur le comportement mécanique des structures existantes et vérifier que le déploiement du nouvel équipement ne causerait pas de dommage à terme.

Dans une approche préventive, la mission d’OSMOS consistait à instrumenter les éléments du bâtiment les plus sollicités par les efforts qu’induirait le poids de l’équipement. L’instrumentation a tout d’abord permis de réaliser un test de chargement pour évaluer la capacité portante réelle de la dalle. Cette étape consistait à lester deux emplacements distincts, correspondant aux zones d’appuis principales de la machine, en reproduisant la répartition du poids sous contrôle permanent jusqu’au poids réel de l’équipement. À la suite de ce test, l'instrumentation a été maintenue sur deux mois afin de surveiller l'évolution du comportement mécanique réel de la structure et ainsi connaitre les effets induits par l'installation de la nouvelle machine.

A long terme, le poids de la machine aura-t-il des effets sur le comportement mécanique de la structure ?

Les données issues du test de chargement et les deux mois de monitoring qui ont suivis ont permis de montrer que la structure était dans un état d’équilibre stable. OSMOS a ainsi pu statuer que le déploiement de la machine Laser 3D ne représentait aucun risque préjudiciable pour l'intégrité du bâtiment et que, par conséquent, il n'était pas nécessaire d'entreprendre des travaux de renforcement. Toutefois, si les mesures avaient montré une insuffisance de la dalle, elles auraient permis de quantifier précisément le déficit de la structure pour définir les mesures de consolidation à mettre en œuvre.

Grâce à cette étude, OSMOS a su apporter une réponse claire et précise à SAFRAN Power Units sur le comportement mécanique réel des structures existantes, et ce dans un délai court. Les analyses réalisées ont permis à l'exploitant industriel de s'affranchir d'études complémentaires et des travaux lourds initialement prévus pour renforcer la structure, et qui se seraient avérés inutiles. Le monitoring mis en œuvre a été d'une grande aide pour le client qui a pu garantir son investissement et respecter ses délais de livraison. L'étude a également permis de créer un référentiel de mesure propre aux structures instrumentées pour vérifier leur comportement réel face à la nouvelle charge et garantir l'exploitation de la machine. 

Le suivi préventif se poursuit : OSMOS s’apprête à démarrer la prochaine étape du projet qui consistera à réaliser une projection lors de l’exploitation de la machine laser 3D.  Cette nouvelle phase aura pour but de surveiller le comportement mécanique de la structure soumises aux sollicitations dynamiques induites par la mise en route de la machine.

Les gestionnaires d’ouvrages font face à un phénomène de vieillissement généralisé et parfois prématuré du patrimoine causé principalement par le trafic routier, notamment les passages de poids lourds et de convois exceptionnels. Forte de son expérience dans le monitoring des infrastructures avec plusieurs centaines de références françaises et internationales à son actif, OSMOS pousse les limites de l’analyse dynamique des ouvrages et réinvente le Structural Health Monitoring (SHM) appliqué au pont avec sa solution automatisée Weigh in Motion + Deformation (WiM+D®).

Analyse dynamique approfondie : un pas de plus vers la réalité structurelle des ponts 

Plusieurs solutions de surveillance en continu des structures sont disponibles sur le marché mais elles ne permettent pas d’évaluer les poids et dimensions des véhicules et de mesurer, simultanément, les effets de leurs passages sur le comportement mécanique des ouvrages, bien qu’il s’agisse de l’un des principaux facteurs de leur dégradation accélérée.

OSMOS lie les techniques de pesage en mouvement à l’analyse dynamique des déformations structurelles. En disposant simplement quelques Cordes Optiques sous le tablier de l’ouvrage, et ce de façon non intrusive, le système effectue automatiquement le comptage et le pesage des véhicules de transport routier lourds. A partir de ces informations, les équipes d’OSMOS évaluent l’impact exact de ces passages de poids lourds sur le fonctionnement mécanique de l’ouvrage.

Expérimentée sur plusieurs ponts en France et en Italie depuis 2018, OSMOS WiM+D® est aujourd’hui une solution de monitoring éprouvée et la plus économique du marché. Contrairement aux systèmes de pesage en mouvement classiques, son coût est moindre pour le maitre d’ouvrage. En effet, l’installation des capteurs n’entraine aucuns travaux lourds, ni la fermeture du pont lors de son instrumentation. La solution OSMOS WiM+D® permet également d’obtenir des informations uniques, concrètes et quantifiables sur l’usage réel de l’ouvrage et de contrôler son état de santé structurel.

Vue du dispositif de monitoring WiM+D® installé de façon non intrusive sous le tablier d’un pont en béton

Gestionnaire d’ouvrage : bénéficiez de l’accompagnement des équipes d’OSMOS pour maitriser la santé de votre pont et réduire considérablement vos coûts d’exploitation

OSMOS WiM+D® permet de surveiller l’état de santé de leur pont en temps réel et de connaitre l’impact exact du trafic sur leur comportement mécanique. Les gestionnaires dont les ouvrages sont empruntés par des véhicules de transport routier ont ainsi la possibilité de planifier des programmes de maintenance adaptés, de répartir les coûts d’entretien sur le long terme et de prolonger la durée de vie de leurs ponts, tout en garantissant la sécurité des usagers.

Grâce à la précision des données, le client accède à des informations clés sur le trafic de son ouvrage. Concrètement, il est en mesure de connaitre la vitesse et la direction de passage de chaque camion, leur poids total et la répartition du poids par essieu, leur longueur et la contrainte maximum induite sur l’ouvrage. Une classification automatique des véhicules lourds par poids et par direction de passage est automatiquement effectuée et consultable via notre interface en ligne, SAFE WorksTM. Le système génère également une fiche individuelle standardisée incluant les informations relatives à chaque passage de camion. L’histogramme ci-dessous est un exemple de données recensées sur un pont (client confidentiel) au cours d’un mois complet. On constate par exemple que 20 passages de véhicules pesant plus de 48 tonnes ont été enregistrés tout au long de la période de suivi. Le graphique indique la répartition du nombre de camions selon leur poids.

Vue de SAFE Works TM :  Comptage et classification des passages de véhicules lourds par poids (Jaune : 44-50t ; Orange : 50-60t ; Rouge : > 60t)

Selon le besoin, des caméras de vidéosurveillance peuvent également être installées sur site et couplées au système de mesures. Chaque poids lourd ou convoi exceptionnel est identifié grâce à sa plaque d’immatriculation et son passage horodaté. Ce dispositif optionnel permet de confirmer les conditions de prises de mesure et de renforcer les contrôles des dépassements de charge totales autorisées pour les véhicules de transport routier.

Parmi les solutions de pesage en mouvement disponibles sur le marché, OSMOS WiM+D® se distingue des systèmes classiques, intrusifs pour l’ouvrage et coûteux à installer. Non seulement elle offre les mêmes fonctionnalités mais elle permet en plus de connaître en temps réel l’état de la structure du pont, son évolution et de détecter les anomalies. En acquérant une telle connaissance sur son ouvrage et l’impact exact de l’exploitation, le gestionnaire est en mesure d’effectuer des économies considérables sur le budget alloué à la maintenance et de prolonger la durée de vie de son actif. Les équipes d’OSMOS poursuivent leurs efforts afin de rendre la solution OSMOS WiM+D® encore plus performante tout en attachant une importance particulière à faire avancer la recherche, notamment à travers les partenariats en cours et les nouveaux projets en France et à l’international.